L’assurance santé animale

L’assurance santé animale et le lancement de la start-up Dalma : un marché qui reste à conquérir en France.

Une nouvelle start-up, Dalma, consacrée à la santé animale vient d’être lancée en mai dernier par deux jeunes entrepreneurs Alban de Préville et Raphaël Sadaka.
Seulement 6% de nos animaux de compagnie sont à ce jour couverts par une assurance santé en France.

1/Un marché de l’assurance santé animale à la traine par rapport à d’autres pays :

Seulement 6% de nos animaux de compagnie sont assurés contre 40 % en Angleterre ou 80 % en Suède, le pari est tentant de voir là une perspective forte de croissance, sachant que notre pays compte 14 millions de chats et 8 millions de chiens domestiques et que le budget santé en est moyenne de 350 euros par chien et par an. Un quart des français ont un animal de compagnie, tendance qui s’est accéléré avec la crise sanitaire : envie de compagnie, les éleveurs croulent sous les demandes.

Fort de constat, Dalma a réussi à lever deux millions d’euros grâce à plusieurs investisseurs de renom comme Xavier Niel (via le fonds Kima Ventures), Frst et Global Founders Capital.

2/Un modèle 100% digital, des tarifs compétitifs, des remboursements des frais en 48H, les atouts pour attirer de nouveaux clients sur le secteur de l’assurance santé animale :

Mais qu’est-ce qui différencie leur offre de la pléthore d’offres existantes sur le marché français ?

Les deux presque trentenaires, très confiants et persuadés que personne ne s’est encore véritablement imposé sur ce créneau alors que selon eux une demande réelle existe, ont choisi l’option d’un modèle 100% digital.

Les tarifs sont compétitifs : des offres sans franchise à 7,99 euros par mois pour un chat et 10,99 euros pour un chien (25% moins cher que la concurrence) et avec une promesse de remboursement en 48 heures avec des feuilles de soins numériques. Dalma propose même 15% de réduction pour l’assurance du deuxième animal.

3/Télémédecine vétérinaires et bonus collaboratif : des atouts différenciants par rapport à d’autres acteurs de l’assurance santé animale :

Avec le succès des sites comme Doctolib, Dalma surfe sur la vague de la télémédecine pour animaux. Des vétérinaires partenaires sont disponibles pour répondre aux questions des assurés sur la santé, le bien-être ou l’éducation de leurs animaux.

Cerise sur le gâteau, Alma propose un bonus collaboratif : 20% sera reversé chaque année à l’association AVA Refuge, maison de retraite pour tous les laissés pour compte à quatre-pattes.

La start-up compte à ce jour 10 salariés et entend séduire plus de 5000 clients en 2021.

L’assurance des animaux de compagnie, marché où le sous-équipement est encore important en France, compte chaque année de nouveaux entrants.
Parmi les derniers distributeurs lancés sur ce marché de l’assurance des animaux de compagnie (essentiellement chats et chiens), figurent notamment MFC Santé (avec le courtier Finaxy), Kozoo (Generali) ou encore les assurtech multi-produits Lovys et Otherwise.