4 choses à savoir avant d’investir dans les cryptomonnaies, placement le plus risqué en 2021 :

Vous souhaitez diversifier vos placements et investir dans les cryptomonnaies ? 3% des français ont déjà investi et 14% aimeraient le faire.

Avant d’investir dans ce type de placement considéré comme très risqué (volatilité, arnaques…) voici quelques éléments à garder à l’esprit.

1/ Les cryptomonnaies, investir dans des monnaies virtuelles sans aucune régulation n’est pas sans risques :

Ces monnaies n’existent que sur internet et sont stockées sur des serveurs.

A ce jour, ces monnaies ne permettent pas de réaliser des transactions.

A ce jour, il existe plus de 7 000 actifs numériques…difficile de s’y retrouver dans la jungle des cryptomonnaies ! D’autant plus que certaines cryptomonnaies sont farfelues.

Dernièrement une nouvelle monnaie est apparue : Chiliz, dédié aux soutiens des équipes sportives professionnelles. Avant la récente chute des marchés, le Dogecoin lancé comme une blague en 2013 avait gagné 10 000 %.

Il n’existe aucune régulation de ces monnaies numériques (pas de banque centrale ni de législation) donc méfiance avant d’investir dans les cryptomonnaies.

Aucune valeur officielle n’existe en matière de bitcoin. C’est la loi de l’offre et la demande qui prévaut.

Par rapport aux actifs classiques, le cours des cryptomonnaies parait très volatil. En un jour seulement, il est possible d’assister à des fluctuations d’envergure.

Depuis la crise sanitaire, il y a eu une flambée des cours à la hausse avec une tendance hyper spéculative.

Si vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies pour diversifier vos placements, il est conseillé de placer au maximum de 1% à 2% de vos avoirs dans ces actifs numériques et ne pas investir dans une seule monnaie.

D’autre part, investir dans ces cryptomonnaies, c’est investir dans des actifs numériques décorrélés des actifs classiques ( Bourse, Immobilier, Assurance Vie) pour diversifier ses placements.

2/ Trouver le bon intermédiaire pour investir dans les cryptomonnaies et ainsi limiter les risques d’arnaques :

L’achat de cryptomonnaies se fait uniquement en ligne auprès de plateformes spécialisées pour éviter toute fraude ou arnaques.

Il s’agit de Prestataires de Services sur Actifs Numériques enregistré ( PSAN ) auprès de l’AMF ( Autorité des Marchés Financiers ). Ils sont actuellement 14 à être agrées par l’AMF.

Privilégier les plateformes comme le français Coinhouse, l’allemand Kraken pour investir dans les cryptomonnaies. Le leader sur le marché est actuellement l’américain Coinbase. Chaque plateforme propose une gamme plus ou moins vaste de choix de cryptomonnaies.

3/ Investir dans les cryptomonnaies en tenant compte des risques de fluctuation en fonction des réseaux sociaux et des gouvernements qui veulent freiner ce marché :

En mai dernier, un tweet d’Elon Musk a déclenché une chute sur le marché des cryptos.

Après avoir annoncé que sa société Tesla avait acheté 1.5 milliards de dollars de bitcoins en janvier et indiqué que l’achat de voitures Tesla serait possible en bitcoins, il a finalement changé d’avis en mai dernier en indiquant que les bitcoins étaient trop polluants. Ce qui a entrainé une forte chute des cours.

De plus, ces cryptomonnaies concurrencent les monnaies gouvernementales…certains gouvernements voient d’un mauvais œil l’engouement de leur population pour ces actifs numériques. La Chine qui produit énormément de cryptomonnaies (80% de ces monnaies y sont créées)  a déclaré dernièrement la guerre aux cryptomonnaies en interdisant la fourniture d’énergie aux entreprises qui créent ces actifs. Depuis le cours des cryptomonnaies a encore chuté.

4/ Investir dans une cryptomonnaie rare et avec un impact écologique faible, stratégie la moins risquée pour investir :

Le bitcoin, considéré comme de l’or digital, est limité à 21 millions de bitcoins.

La rareté du bitcoin a été établie dès sa création et avec une offre réduite dans le temps. L’éther est quant à lui illimité à ce jour mais investit dans un protocole de mining (production) moins consommateur d’énergie.

Certains institutionnels prennent désormais la décision d’investir dans les cryptomonnaies, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années.   

Des compagnies d’assurances utilisent l’Ether car ces applications vont bien au-delà de la monnaie (AXA l’utilise pour indemniser les retards dans l’aviation, dès qu’un retard est détecté par le contrat, il indemnise automatiquement les clients concernés).

Ces deux monnaies restent incontournables à ce jour, il est préférable d’éviter les monnaies exotiques comme le Dogecoin.

Promu par des stars et à la base un canular, c’est une cryptomonnaie qui a plongé de plus de 60% depuis le mois de mai et qui pourrait ne plus avoir aucune valeur d’ici la fin de l’année.