5 choses à savoir avant de souscrire un Plan d’Epargne Retraite ( PER ) :

Crées par la loi PACTE en octobre 2019, les contrats Plan d’Epargne Retraite ( PER ) ont déjà séduit un grand nombre de français et sont devenus un concurrent à l’assurance vie.

Ces contrats permettent de se constituer une épargne tout au long de sa vie et de bénéficier de revenus complémentaires à la retraite, tout en réalisant des économies d’impôts.

Le nombre d’assurés a progressé de plus de 156% en un an avec une collecte de 18 Milliards d’Euros.

1/ Le PER reste bloqué jusqu’à la retraite mais offre plus de souplesse que les dispositifs précédents :

Le PER demeure par définition bloqué jusqu’à la retraite mais avec des possibilités de sortie en rente ou en capital ( ou une combinaison des deux). Contrairement aux dispositifs précédents (PERP, Madelin qui propose uniquement une sortie en rente).

Le PERP peut être débloqué pour acheter sa résidence principale ou en cas d’accidents de la vie (surendettement, invalidité…).

2/ Le PER, une épargne pour défiscaliser et accessible à tous :

Le PER est un produit dédié de retraite supplémentaire pour tous (fonctionnaires, salariés et libéraux.) avec un puissant encouragement fiscal à l’entrée.

Les cotisations individuelles versées sur un PER sont déductibles chaque année du revenu imposable.

En 2021 la déduction maximale est de 32 909 Euros, un plancher de 4 113 Euros est prévu pour les faibles revenus.

3/ Une gestion pilotée à horizon selon les profils :

Il y a trois profils : prudent, équilibré (choix par défaut) et dynamique.

A l’approche de l’âge de la retraite, l’épargne est progressivement orientée vers des supports moins risqués. En effet plus l’assuré est jeune, plus la part des sommes placées sur des supports risquées sera élevée, et une désensibilisation progressions se fera à l’approche de l’âge de la retraite sur des supports à faible risque.

4/ Soyez vigilants sur les frais du PER selon les intermédiaires :

Afin de souscrire un PER, soyez vigilants sur les différents frais (frais de dossier, frais sur les versements, frais de gestion sur rente…).

Chaque assureur, courtier ou société de gestion a conçu son propre produit avec des particularités en termes de frais qui peuvent peser lourdement sur les performances des contrats.

5/ Comme tout contrat, comparez les garanties proposées :

Certaines garanties offrent des services intéressants comme la garantie plancher qui permet à vos héritiers d’encaisser à minima une somme égale au montant total des versements en cas de disparition prématurée.

Assurez-vous d’avoir les garanties essentielles suivantes :

  • Garanties en cas de vie :

L’épargne retraite sera versée à l’adhérent sous forme de capital unique ou fractionné et/ou de rente viagère

  • Garantie en cas de décès :

Le capital ou le capital constitutif de la rente sera égal au montant de son épargne à la date de son décès

Versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) sous la forme d’un capital ou d’une rente viagère

  • Garantie « plancher » : en cas de décès prématuré

Versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) sous forme d’un capital ou d’une rente viagère